[Chevalier - HG] Leydia (Darthleydia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Chevalier - HG] Leydia (Darthleydia)

Message par Leydia Shaei le Sam 19 Mar - 22:03

Titre : Fléau-des-Vrykuls, Darthei (NE L'APPELEZ JAMAIS AINSI !), Shaei
Nom : Les draenei n'ont pas de nom. Mais pour les formalités administratives, Leydia utilise Shaei, un titre datant de sa vie sur Argus.
Prénom : Leydia
Surnoms : N/A
Classe : Chevalier, nécromancienne
Âge : Née en -26679, morte en 28 (26699 ans). Réanimée en 28 à Achérus.
Lieu d'origine : Mac'Aree, Argus.
Apparence : Leydia est immense. Elle dépasse d'une tête la plupart des mâles de son espèce. Si l'on ajoute à cela son corps puissant et élancé, son maniérisme aristocrate, son port élégant marqué d'une supériorité ténue, on aboutit à un vrai cocktail de raffinement et d'intimidation. Elle est très âgée (équivalent draenique d'une vénérable) mais présente un physique particulièrement bien conservé.

Signes particuliers :
- Pas de sigil classique de chevalier de la mort sur son armure : ni crâne, ni rune, ni mauvais oeil. Juste un assemblage tactique de plaques en saronite et de lanières de cuir. L'armure est bardée d'augmentations, fruits de l'ingénierie gnome.
- Une lourde et massive cape à capuche de velours noir, accrochée à ses épaulières, l'enveloppant comme un manteau. (Imaginez la cape d'Arthas ou de Guts (Berserk))
- Son épée à deux mains, Brise-Les-Âmes, un estramaçon d'acier météorique dont chaque rune renferme une âme en furie.
 
Pouvoirs : ancienne arcaniste de haut niveau, Leydia s'est naturellement tournée vers les "arcanes" de la non-mort : la nécromancie. Maîtrise également bien l'hémomancie, pour compléter la voie de manipulation de la mort et de la vie dans laquelle elle s'est engagée après sa mors prima. La non-mort coupant de la Lumière, de la nature et des éléments, mais pas totalement de la magie arcanique, Leydia a également conservé un degré limité de manipulation de cet art.

Caractère : Leydia est avant tout une scientifique : elle est (dangereusement) curieuse, inventive, analytique, et prône à expérimenter en "préférant le chemin le moins emprunté" - comme le suggère le dicton de sa race - quitte à faire fi des conventions. En société, cosmopolite et affable sont les maîtres mots pour la qualifier, chose fort inhabituelle chez un chevalier de la mort. Elle risque cependant de se montrer autoritaire et impétueuse lorsqu'en position de commander, et d'un sadisme troublant lorsque vous réveillez son mauvais côté...
Qualités : Intellectuelle, éduquée, ingénieuse, sociable, généreuse
Défauts : Mégalomane, opportuniste, manipulatrice, tordue

Histoire :

Arcaniste de talent s'étant hissée au sein de l'élite scientifique et politique de Mac'Aree, il n'aurait fallu de rien pour que Leydia suive son supérieur Archimonde dans la corruption de la Légion : c'est au tout dernier moment qu'elle s'est décidée à le trahir pour rejoindre Velen et fuir à bord du Génédar, rejoignant les draenei à travers un exil de centaines de siècles et autant de mondes différents.

Ce tournant déterminant de son existence était destiné à être suivi de quatre autres. Le premier : sa reconversion en mage de guerre pour venger, aux côtés de sa fille rangari Namalya, le massacre de son mari Xavion et de son fils Ba'anka aux mains barbares de la Horde de Draenor. Une rétribution vaine qui ne suffit en rien à arrêter la marée verte et contraignit mère et fille à fuir de nouveau à bord de l'Exodar.

Le deuxième : la mort de sa fille aux mains du Fléau, partie explorer seule Azeroth tandis que sa mère s'engageait à servir l'Alliance. Dévastée par la perte totale de sa famille, Leydia erra sans but dans les Maleterres, massacrant morts-vivants sur troupiers morts-vivants jusqu'à en perdre la vie...

Relevée par l'instructeur Razuvious en chevalier d'Achérus, Leydia prit pleinement conscience de l'horreur de sa situation après la bataille de la Chapelle de l'Espoir de Lumière : arrachée au repos de la mort, elle était revenue en tant qu'abomination, une insulte vivante à la vie et à la Lumière, rejetée par ceux-là mêmes avec qui elle avait fuit la Légion des éons durant. Une créature impie, stérile, sans foyer ni famille, à qui il ne restait plus qu'à mettre fin à ses jours. De Shaei "la lumineuse", elle était devenue Darthei "la Perdue".

Vint alors le troisième tournant de sa vie lorsqu'un autre chevalier de la mort, gnome, la convainquit de faire comme lui et de voir sa situation comme un nouveau départ : la non-mort, selon le petit être, n'était qu'une simple altération, venant avec ses propriétés, ses avantages, ses inconvénients et ses secrets. Un problème, qu'elle pouvait résoudre comme la scientifique qu'elle avait toujours été. Sans ce gnome, Leydia se serait promptement suicidée. Il en fut tout autrement. Leydia jura de trancher elle-même la tête du Roi-Liche, et d'étudier et expérimenter sans relâche sur la nécromancie afin de trouver la clé permettant d'en inverser les effets et de revenir parmi les vivants.

Désormais domiciliée à Forgefer, Leydia servit l'Alliance et la Lame pendant les deux ans que dura la campagne du Norfendre. Tout en se faisant connaître pour ses brutales exactions (en particulier ses carnages vicieux à Utgarde et Jotunheim), Leydia entreprit de collecter formules et savoirs interdits pour explorer les possibilités de la nécromancie, champ dans lequel ses pouvoirs crûrent jour après jour... jusqu'au grand tournant final de son existence. Ayant réussi à obtenir de participer à l'assaut final sur la Citadelle de la Couronne de Glace, elle perdit la vie contre Arthas sans jamais pouvoir accomplir son serment de le tuer quand les bourrasques glacées appelées par Frostmourne la projetèrent dans le vide, s'écrasant au pied de la Citadelle.

Pendant quatre longues années, son corps gît dans un linceul de neige, oublié de tous ses compagnons d'arme, se régénérant lentement par l'action des noires énergies imprégnant la terre sacrée du Fléau. Elle ne dut son réveil qu'à la folie destructrice d'un wyrm couvegivre, devenu fou face à l'horreur de son état lorsque le nouveau Roi-Liche relâcha son contrôle sur ses serviteurs les plus intelligents. Extirpée de son caveau gelé désormais fracassé, Leydia apaisa par sa magie noire le dragon revenant et lui proposa un marché : le dragon la sortirait par la voie des airs de ce sinistre endroit et la ramènerait sur le continent, et elle s'engageait à le faire bénéficier de toutes ses progressions dans la lutte contre la non-mort. Le wyrm, un ancien dragon du vol bleu du nom de Narracgos, accepta, et les deux compagnons firent vol vers les Royaumes de l'Est.

Quelle ne fut pas sa surprise de voir à quel point Azeroth avait changée en son absence : la dévastation du Cataclysme, la découverte d'un nouveau continent, sa demeure de Forgefer saisie par la ville suite à son décès supposé, et surtout l'oubli totale de la Lame d'Ebène et de l'Alliance, qui ne l'eurent jamais retrouvée, la considérant "disparue au combat". Furieuse de ce qu'elle prit comme un abandon de ses compagnons, Leydia rompit le contact avec les autorités de la Lame, et au cours de ses errances tomba sur la forteresse naine hantée et abandonnée de Dun Garok, ou elle décida de s'installer en compagnie de Narracgos et de quelques goules stupides pour poursuivre ses recherches. Elle se coupa alors du monde, ne faisant que quelques aller-retour à Forgefer pour se fournir en composants alchimiques et en matériaux de construction afin de permettre à son nouveau bataillon de séides morts-vivants de restaurer la citadelle en piteux état pendant qu'avançaient ses expérimentations solitaires...

...Jusqu'au jour où l'Alliance fit appel à tous les héros disponibles pour venir lutter contre la Horde de Fer dans ce qui était manifestement une version alternative de la Draenor passée. Leydia sauta alors sur l'occasion pour fouler à nouveau le sol de Hurlevent, réactiver ses vieux contacts au sein des services militaires de l'Alliance, et obtenir la tête d'un détachement pour être envoyée à travers le Portail Noir. Cette opportunité représentait pour elle le maigre espoir de revoir sa famille intacte et sa propre elle-même vivante. Si sa propre existence avait tournée à la tragédie, au moins pouvait elle préserver ceux-là du destin funeste qui les attendait.


Objectifs : trouver un moyen d'inverser les effets de la non-mort, peu importe si cette quête se révèle vaine. C'est ce qu'elle peut faire de mieux pour regagner son intégrité après avoir été réanimée en abomination.
Relations avec la Lame : brouillée. Leydia fait officiellement partie de la Lame, mais s'est dans les fait fâchée contre elle, considérant leur incapacité à la retrouver comme un abandon manifeste.
Thème musical : End Of All Hope (Nightwish), Shadows (Sabaton)
avatar
Leydia Shaei

Messages : 28
Date d'inscription : 14/03/2016

Personnage
Nom du personnage: Leydia Shaei
Classe: Chevalière de la Mort (Impie), ex-arcaniste
Âge: Environ 26 000 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum