[Chevalier] Hetepheress (Hetepheress)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Chevalier] Hetepheress (Hetepheress)

Message par Hetepheress le Mer 6 Avr - 22:08

Titre : Pas de titre particulier
Nom : N/A
Prénom : Hetepheress
Surnoms : N/A
Classe : Runique
Année de naissance : N/A
Lieu d'origine :N/A
Apparence : Hetepheress possède tout du maudit standard. De la taille plus que grande à la musculature bestiale.

Les traces de la non-mort et des conflits se distinguent particulièrement sur cet individu: Son pelage noir - très certainement soyeux de son vivant- se laisse désormais parcourir de diverses plaques de poils blanches et ternes ou encore de marques de dépilation cause d'une décomposition certaine. Ses oreilles rongées par la mort et le froid, son espèce de barbiche blanchâtre en son extrémité nouée par du cuir, ses dents acérées, discontinues et proéminentes ne font pas du relevé un personnage avenant. Auxquels s'ajoutent un sombre regard sauvage animé d'une magie lumineuse ainsi qu'une voix caverneuse, d’outre-monde et grondante.

Pour résumer, l'ensemble de ce triste spectacle reste imposant et sombre, dont l'attitude générale ne respire que la colère couplée au dégoût de ce qu'il est.

Signes particuliers : Porte en permanence un pendentif bleu turquoise d'allure féminine autour du cou, faisant clairement tâche avec son allure globale. S'il porte un médaillon de la Lame d’Ébène celui-ci pend toujours à la ceinture. Si c'est un tabard, il est à moitié chiffonné et passé dans la ceinture. Il n'aime pas son appartenance à l'Ordre et cela reste visible.

Pouvoirs : Compétences martiales à la claymore runique. Maîtrise de la magie nécromantique mais surtout de l'épandage des maladies mortelles.

Caractère : Hetepheress possède toujours le même caractère depuis que sa volonté est sienne. Marginal, il reste bien souvent à l'écart ou silencieux même si c'est légèrement plus visible avec les non-morts. Morose, ce dernier est toujours d'une humeur sombre, celle-ci trahissant une amertume certaine. Individu rationnel sachant parfaitement ce qu'il est, le runique restera particulièrement méprisant et détracteur quand il est sujet aux regards noirs et aux insultes.

De général il transpire une haine toute particulière contre les runiques et les sombres mages réanimateurs, renégats, d'appartenance à la Lame d’Ébène ou ayant choisi de tracer leurs propres chemins.

Qualités : A toujours été loyal à la Lame-d’Ébène au cours de ses missions. Une part d'humanité coule en lui, ce dernier particulièrement sensible aux diverses formes que peut prendre le mal quand il se déroule autour de lui.

Défauts : Cynique surtout quand on le cherche. Indépendant, cette forme de morale dont il fait preuve le pousse bien souvent à faire cesser le mal auquel il est spectateur de façon radical, même si l'ordre de base reste de ne pas faire de vague. Hetepheress est doué d'une haine sans nom et d'une colère dévastatrice qu'il tamise comme il peut. Le point de non retour reste fatal. La connerie humaine reste un bon élément déclencheur à ses excès de colère.

Histoire / Ce que l'on sait : Relevé par les sombres mages d'Arthas on donne pour seul nom à ce runique "Hetepheress". Incapable de raconter le moindre détail de sa vie antérieure, il garde pour seule trace du passé qu'un collier de perles en verre d'ou le nom féminin qu'il porte désormais est inscrit.

Celui-ci sert le Roi-Liche durant sa sombre croisade, devenant son bras armé comme beaucoup d'autres avec son lot d'horreurs.

A la rébellion des chevaliers contre le Seigneur du Fléau, il constate avec dégoût sa condition de non-mort couplé à cet aspect lupin dont il est incapable de retrouver une forme humaine. Les horreurs qu'il a fait le poussent à se joindre à la Lame-d’Ebène, comme pour trouver la rédemption bien qu'ayant déjà conscience que la peine était perdue. Suite à la chute du Maître du Fléau, il déserte purement et simplement l'Ordre des Chevaliers d'Ebènes.

Torturé par sa condition, son passé de monstre et les runiques l'entourant qu'il détestait déjà, le non-mort cherche l'exil dans un périple personnel dont les motivations restent inconnues.

C'est dans la nuit du 5ème jour de l'an 36 que "l'épandeur-morbide" repose pied dans le Fort-Ebène. Ce dernier énonce toujours autant sa haine des runiques et des sombres-mages, mais aussi la désillusion trouvée durant son voyage solitaire: Les regards mauvais à son égard, le rejet malgré les intentions "bonnes" et "justes". Il affirme avec amertume et dégoût que le seul endroit pour lequel il était accueilli sans mauvaises intentions restait l'Ordre de la Lame d'Ebène.

"Maudit. Mort. Vivant pour le voir. Les relevés sont tout ce que je déteste. Je suis tout ce que je déteste" [Hetepheress]
avatar
Hetepheress

Messages : 5
Date d'inscription : 06/04/2016
Localisation : Dans les méandres ténèbreux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum